Pourquoi et comment le coaching s’est-il rendu incontournable ?

Le baromètre sur la pratique du coaching en France nous révèle que les organisations qui ont recours au coaching le font dans la durée et intensifient le nombre de leurs prescriptions :

+ 60 % pour les organisations publiques en 2 ans

+ 20% pour les grandes entreprises

Trouver des solutions à des situations personnelles au travers d’une approche purement individuelle est aujourd’hui l’un des principaux objectifs du coaching d’entreprise.

  • Pourquoi ?

Trois causes majeures ont fait du coaching une démarche indispensable à bon nombre de Managers :

  1. La fragmentation des parcours

Il suffit de consulter les parcours professionnels des uns et des autres sur les réseaux sociaux pour mesurer la fragmentation de plus en plus importante des expériences. Rares désormais les expériences de plus de cinq ans dans la même entreprise. Il est donc nécessaire de faire preuve d’opportunisme, de montrer une force d’adaptation à toute épreuve, de se fixer des objectifs professionnels clairs, de maintenir un haut niveau d’énergie pour les atteindre.

  1. L’effacement des limites

Nos outils high tec de plus en plus intrusifs effacent les limites entre sphère personnelle et sphère professionnelle. Ce phénomène nous empêche de nous ressourcer, maintient un degré de mobilisation et de stress important alors que le relâchement pourrait nous permettre de retrouver de nouvelles sources d’énergie et de réfléchir au sens de notre parcours.

  1. Les menaces extérieures

Les facteurs de déstabilisation en particulier la peur du déclassement social et de l’isolement brouillent les équilibres. Les choix personnels sont directement impactés par ce contexte défavorable. Subir un environnement défavorable devient la règle alors que notre volonté profonde nous pousse à rechercher un environnement plus propice à notre développement. Mais les risques nous conduisent à jouer le statu quo.

  • Comment ?

 

  1. Une relation de confiance

Dans un coaching le relationnel entre coaché et coach prime. Des relations de confiance doivent naturellement s’instaurer pour que tous les sujets pertinents dans le contexte de l’accompagnement soient abordés. Impossible de faire l’impasse tant sur les difficultés rencontrées par le coaché que sur la méthodologie suivie par le coach.

  1. Un cadre d’action clairement défini

Il est nécessaire dans une relation de coaching que les objectifs soient clairement définis et inscrits dans un champ d’action précis. Les progrès seront ainsi plus faciles à identifier. Les missions qui s’éternisent faute de cadre sont à proscrire, elles fragilisent la relation, n’aident pas le coaché dans l’atteinte de ses objectifs et ternissent la crédibilité du coach.

  1. Une approche pragmatique

Dans un coaching opérationnel le contexte professionnel du coaché doit être clairement exposé. Le questionnement du coach prend alors tout son sens. Les solutions envisagées puis retenues doivent correspondre aux contraintes et opportunités provenant de ce contexte. La mise en œuvre des actions doit également intégrer cette approche pragmatique.

Cette liste de prérequis n’est bien sûr pas exhaustive. Quoi qu’il en soit le coaching est aujourd’hui bien plus qu’un complément. C’est souvent le maillon essentiel d’une dynamique de changement et un facteur clé de succès.

D'autres nouvelles

Blog du niveau intermédiaire |
Argent et Développement per... |
Lifestyle-Business |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cyrille Geiger
| L'encrier Ecrivain Public
| Blogsdinformationsetconseil...